L’équilibre vie pro/vie perso après bébé….L’équation impossible?

Tout d’abord, désolé pour cette longue absence, j’ai eu des soucis d’ordi….mais c’est réparé 🙂

Alors ce billet est en lien avec ce que vous pouvez lire ici chez Rock’n Mom ou là chez Et dieu créa….Ces articles résonnent douloureusement en moi en ce moment. Déjà, quand Foxy Mama vivait ses difficultés l’an dernier,ça avait un écho en moi car ma grossesse avait été mal acceptée au sein de ma société et donc étrangement après l’annonce on me cherchait des poux. Forcément, j’avais un peu cherché la petite bête me direz vous puisque j’avais découvert que Minouchette s’était installé par surprise 10 jours après avoir signé mon cdi dans cette entreprise et donc 10 jours après avoir démissionné de mon autre entreprise….

Mais bon, elle était là, donc la question ne se posait pas, on allait lui faire toute la place nécessaire. J’ai attendu d’être sur que la grossesse était viable pour l’annoncer au boulot. J’avais un rendez vous avec la rh pour faire un point. Je lui ai donc annoncé à ce moment là et en fait, elle, elle m’annonçait que ma période d’essai était validé (avant les 3 mois)….Elle a du s’en mordre les doigts….donc après cela, ça se passe plus ou moins bien (plutôt moins mais bon…) jusqu’à ce que je soit en arrêt un peu prématuré (1 mois avant ça va) mais ma remplaçante était arrivée donc no stress. J’oublie le boulot pendant 5 mois et puis fin mai alors que Minouchette n’est encore qu’un tout petit bébé je reprends le chemin du boulot.

Mais boulot est un bien grand mot car depuis fin mai je n’ai pas travaillé. En effet,je travaille pour une SSII (une société de service et d’ingénierie en informatique qui vend mes services à d’autres entreprises) et depuis mai ma société ne m’a pas trouvé de mission…Au départ, je devais aller à l’agence pour rester 7h devant un ordinateur à ne rien 1 semaine sur 2 puis à partir de la mi-juin, on m’a dit de rester à la maison. Fin août, j’ai reçu un mail m’annonçant la reprise de cette alternance 1 semaine agence/1 semaine maison…ça me convenait….Sauf qu’au bout de 2 jours, on m’appelait pour me demander de poser 5 jours de congés pour le lendemain, ce que j’ai refusé (ils peuvent m’obliger mais en me le demandant 2 mois avant) Du coup, le lendemain on me demandait de venir à l’agence pour aider à travailler sur un appel d’offre….Travail qui ne m’a pas demandé énormément de temps mais qui s’étalait sur la durée (en moyenne j’y consacrais 3 heures sur 7h de présence pendant 15 jours).Une fois, cet appel d’offre terminait, on reçoit un nouveau mail nous annonçant que désormais l’intercontrat se ferait à l’agence…. (on est 4 en moyenne en interco mais je suis la seule pour qui ça dure depuis aussi longtemps) Donc je me lève tous les matins pour aller passer 7h devant un pc à ne strictement rien faire dans un open space entouré de personnes qui travaillent.

Il y’a une semaine, après une nuit pourrie made by Minouchette, j’ai craqué… Cette inactivité, je ne la supporte plus. J’ai passé la journée a pleurer: chez ma médecin, chez ma pharmacienne, chez la nounou….une fontaine, je n’arrivais plus à stopper ce flot de larmes…Je les retenais sans doute depuis quelques semaines déjà…Alors cette semaine de pause forcée m’a fait réfléchir : deux fois lors d’entretien mon chef m’a parlé d’éventuellement une rupture conventionnelle….j’attendais que ça vienne de lui afin de pouvoir négocier un minimum mes indemnités….Je voulais être forte, tenir tête mais je ne suis pas forte….alors maintenant tant pis pour ma santé, pour ma famille, je vais ravaler ma fierté et faire cette demande qui me coûte parce que je n’en peux plus.

Bien sûr j’ai passé des entretiens ailleurs avant de craquer… mais dans le même domaine, un domaine masculin et quand on me pose la question de la mobilité je réponds : « Non, avec un bébé de 6 mois, je ne suis pas mobile » et là je sais, je sens,je vois que ça coince….Alors quoi pour avoir un job, il faudrait que je nie ma maternité, que je fasse un trait sur les 2h que je peux passer avec ma fille? Non, je n’en suis pas capable. Non, je ne trouve pas ça normal d’être regarder de travers parce qu’à 17h, je pars alors que je suis arrivé à 8h30, que j’ai pris le minimum de pause repas….Déjà avant d’être maman, je supportais difficilement cette « pression » horaire…Non, ce n’est pas parce que nous souhaitons finir tôt que nous ne faisons rien…bien au contraire.

Alors, aujourd’hui je me demande vraiment si en tant que femme il est possible de concilier vie pro et vie perso, en gardant le même statut qu’avant bébé et j’en doute…

Et toi,ça se passe comment l’équilibre vie pro/vie perso?

Publicités

7 réflexions sur “L’équilibre vie pro/vie perso après bébé….L’équation impossible?

  1. Pascal Steve dit :

    Comme je te comprends… Le nombre de mamans que je connais et qui ont du faire face à une rupture conventionnelle ! Si ça peut te rassurer (ou pas) en tant que mec, c’est encore pire : je viens de prendre un congé parental pour ma 3ème, et alors qu’on me proposait le poste de mes rêves dans le public, on m’a indiqué que je l’aurai :
    – Si je renonçais au congé parental
    – Si j’arrêtais d’être à 80% pour mes 2 premières

    Bref, j’ai donc dit non, je veux voir mes filles !

    Bon courage à toi.

    Aimé par 1 personne

  2. Oh! Tu travaille (-ais?) pour une SSII! C’est exactement ce que fait mon mari et c’est … pourri! Vraiment. Ce milieu là, je ne le comprends pas. Et je te trouve extrêmement courageuse d’avoir vécu ta grossesse et d’être retournée travailler dans ce milieu là qui est… particulier on va dire ^^’

    J'aime

    • Je travaille malheureusement toujours en SSII mais je suis en intercontrat depuis ma reprise….en juin et depuis septembre je suis obligé de venir à l’agence…donc je n’ai rien à faire 7h30 par jour…c’est horrible…je cherche ailleurs, j’espère que ça va bientôt payer car la situation est difficilement tenable psychologiquement. Si j’avais pu faire autrement, je ne serais pas revenu après ma grossesse mais bon….difficile de faire sans boulot quand tu es la personne qui ramène le plus d’argent à la maison 😦 Mais effectivement, c’est un milieu hyper particulier où nous ne sommes au final que des compétences à vendre et j’avoue que je le vis mal….mais bon bientôt j’espère j’aurais mieux

      J'aime

  3. Responsable de magasin bio, avec des horaires qui changent toutes les semaines, et des fois des fermetures de magasins qui font que je ne suis pas chez moi avant 21h ou si je fini tôt je commence tôt c’est à dire 6h du matin. Bref quand j’ai annoncé ma grossesse c’est mal passé ca fait 1 an que je suis dans cette boite. A 2 mois de grossesse on m’as mit en arrêt jusqu’à la fin. J’ai eu le droit à une proposition de rupture conventionelle, autant dire que la reprise sera bien dur quand elle aura lieu.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s